Rapport annuel 2020-2021

Mot du président

 

Depuis mars 2020 jusqu’à ce jour, l’urgence sanitaire de la COVID-19 nécessitant l’application de la distanciation et certaines interdictions concernant des regroupements dans un même local, a réduit considérablement les activités du Regroupement. La fréquence des réunions a été réduite et des assemblées ont été tenues en mode web conférence ZOOM.

 

Ainsi, au cours des 12 derniers mois, 4 réunions ont été tenues de façon virtuelle et deux réunions ont pu être réalisées en présentiel en septembre et octobre 2021. Lors de la séance du 5 octobre, les membres du Conseil d’administration ont reçu les deux candidats qui se sont présentés à l’élection municipale de novembre 2021 pour représenter les citoyens du quartier Notre-Dame-St-Laurent, Monsieur Steve Dorval et Mme Monica Beaudet. Cette rencontre a permis de faire le point sur les dossiers du regroupement pour lesquels, la ville de Lévis a un rôle à jouer.

 

Divers sujets ont retenu l’attention des administrateurs dont voici les principaux :

  • Les percées visuelles (secteur Baribeau);

  • L’état du parement de protection le long de la piste cyclable dans le secteur juste à l’ouest de la station de pompage d’eau potable;

  • La demande de démolition de l’ancien Hôtel Victoria;

  • Le devenir du site de la Ferme Chapais;

  • L’électrification des bateaux à la traverse de Lévis;

  • Le site de l’ancienne usine l’Hoir.

 

Je remercie les membres du Conseil d’administration pour leur excellente collaboration et leur implication de cette année de pandémie.

 

Le président,   Émilien Bouffard      

 

Lévis, le 23 novembre 2021

Liste des membres du Conseil d’administration

 

Émilien Bouffard, président

François Bilodeau, secrétaire

Poste vacant, vice-présidence

Pierre Gouin, trésorier

Georges Auger

Benoît Mathieu

Marie-Josée Minville

Louis Montambault

Dany Pelletier

Francine Wellman

 

 

 

 

 

Sujets traités par le Regroupement

 

 

A.  Prochain nettoyage des berges

Tel que précisé l’année dernière, le Regroupement n’entreprendra plus le nettoyage des berges. Après discussion avec des gestionnaires de la ville de Lévis, celle-ci a signifié son intérêt à assumer un leadership dans l’organisation d’un prochain nettoyage des berges pour lequel, le Regroupement apportera sa contribution.

 

B.      La Ferme Chapais

 

Le suivi de ce dossier relevant du gouvernement fédéral tarde à s’actualiser. Le Regroupement a sollicité au printemps 2021, les députés Steven Blainey et Jean-Yves Duclos pour en savoir d’avantage. Aucune réponse ne nous ait parvenu de ceux-ci. Au cours de la campagne électorale fédérale, une correspondance a été transmise aux différents candidats pour les sensibiliser à ce dossier et faire connaître la position du regroupement. Aucun nouveau suivi à ce jour…

 

 

C.   Comité de liaison Valero

Au cours de la dernière année, le Regroupement a maintenu la participation du président au Comité de liaison avec la communauté de la raffinerie Jean-Gaulin (Valero). En raison de la pandémie, les rencontres sont poursuivies en mode web-conférence ZOOM.

 

 

 

 

D.  Percées visuelles

 

De nouvelles démarches ont été faites tant auprès du président du syndicat des condominiums Baribeau qu’auprès du maire et du Conseil de ville pour solliciter les divers partis à trouver une solution permettant de redonner la vue au fleuve aux résidents de la rue St-Laurent pénalisés par la prolifération des arbres dans ce secteur. Malheureusement, à ce jour, il n’y a toujours pas de solutions émises. Des relances ont à nouveau été faites auprès de m. Steve Dorval.

 

E.   Site de l’ancienne usine L’Hoir 

 

Le Regroupement a récemment appris qu’un projet de construction de condominiums pourrait voir le jour sur ce site. Bien que le Regroupement aurait souhaité que la ville devienne propriétaire de ce terrain et aménage un espace vert, le Regroupement va s’assurer que le zonage soit respecté advenant une demande de construction.

 

F.    Mise à jour du site Web

Des efforts visant le maintien à jour du site se poursuivent. L’adresse est : www.ruesaintlaurent.org

J.    Vitesse excessive dans la grande courbe qui ceinture le parc de l’anse Tibbits

 

La vitesse excessive des véhicules dans la grande courbe qui ceinture le parc de l’anse Tibbits a été dénoncée à la ville à plusieurs reprises. Finalement, un arrêt obligatoire à l’intersection de la côte Rochette et de la rue St-Laurent a été installé. La vitesse est ainsi réduite.

 

M.      Parc Etchemin

 

Le Parc de la rivière Etchemin n’a jamais été aménagé sous prétexte que la zone est inondable. Il a été demandé à M. Steve Dorval si l’aménagement de bancs, tables et autres installations pourraient être mis en place pour accommoder les nombreux utilisateurs de ce parc.

 

N. Réparation de la rue St-Laurent

 

Des travaux de réparation de la rue ont été priorisés dans certains secteurs de la rue St-Laurent.

 

O.  Alimentation à quai au moyen de bornes électriques pour les bateaux de la traverse de Lévis.

 

Les administrateurs ont échangé concernant les effets nocifs des traversiers à quai à Lévis pour les résidents des condominiums voisins situés à l’est et à l’ouest du quai ainsi qu’aux visiteurs du quai Paquet. En effet, selon les vents d’est ou d’ouest, lorsque les traversiers sont amarrés, les moteurs continuent de tourner et émettent du gaz carbonique (CO2) contribuant à hausser les gaz à effet de serre (GES). Les résidents et visiteurs déplorent de plus les mauvaises odeurs des émanations de ces gaz.

 

La Société des traversiers a été informée de cette situation. Une correspondance a été adressée à la au député M. François Paradis et à la Société des traversiers ainsi qu’au maire Lehouillier,

 

P.   Demande de démolition de l’ancien Hôtel Victoria

 

Les administrateurs ont suivi les décisions du Comité de démolition de l’ancien Hôtel Victoria. Un avis a été transmis par le Regroupement. Le comité de démolition de la Ville s’est réuni en janvier pour entendre la cause du promoteur qui réclame un permis pour raser sa propriété. En février, le verdict est tombé: un refus unanime, notamment parce que le projet immobilier de remplacement ne cadre pas dans la réglementation municipale.

 

Q.   Les assurances du regroupement

Il est mis en évidence que lorsque le Regroupement organisait le nettoyage des berges les risques étaient accrus en cas d’accident. Il a été mis en lumière à l’aide du formulaire de renouvellement de la police, que l’assurance que le Regroupement possède actuellement, exclut les frais de poursuite pour diffamation écrite ou verbale ainsi les frais reliés aux conflits avec l’administration publique. Comme le Regroupement n’a pas de capitaux importants, il est convenu d’abandonner la couverture d’assurance pour les prochaines années.

 

R.   Parement de protection situé le long du parcours des Anses

Suite à la lettre adressée au maire le 10 septembre 2020, M. Luc de la Durantaye, Directeur du service sécurité incendie et coordonnateur municipal en sécurité civile, nous a transmis une réponse écrite le 23 septembre 2021 et précisait :

«La structure n’est pas un mur de soutènement (aucune fonction structurale de premier plan), mais un parement de protection qui visait, comme vous le mentionniez, à protéger l’ancien chemin de fer de l’érosion côtière. Bien qu’il soit possible d’observer une dégradation du mur en bois, celui-ci ne présente aucun risque imminent. Ainsi, aucune modification n’est envisagée à court terme. Soyez assuré que la Ville continuera de faire un suivi périodique sur son état. »

 

États financiers

 

Le trésorier du Regroupement, M. Pierre Gouin, a soumis aux administrateurs les états financiers pour l’année se terminant le 30 août 2020. Il a mentionné que peu de transactions ont été réalisées au cours du dernier exercice financier compte tenu de la pandémie et du report du nettoyage des berges. Les administrateurs ont approuvé le 5 octobre dernier, ces états financiers qui figurent aux prochaines pages.

 

La décision de ne plus renouveler la police d’assurance réduit les dépenses du Regroupement. Une demande d’aide a été faite à la Caisse Desjardins de Lévis. Des entrepreneurs du secteur de la rue St-Laurent pourraient être sollicités pour commanditer occasionnellement les activités du Regroupement.  

AUTRES DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER