L'assemblée générale annuelle 2019​ s'est tenue le 12 novembre 2019

Mot du président

 

Au cours de cette 27ième année, les membres du Conseil d’administration se sont réunis à 5 reprises pour suivre l’évolution des dossiers spécifiques au secteur de la rue St-Laurent dont les détails sont énoncés dans ce rapport annuel. Une réunion a été tenue en présence du conseiller municipal de notre quartier, M. Steve Dorval, afin d’échanger sur la vision de la Ville en lien avec les enjeux du secteur.

 

Un nouveau dossier a retenu particulièrement l’attention des administrateurs au cours du printemps. Il s’agit de l’avenir du site de la ferme Chapais dont la partie sud longe la rue St-Laurent. Ce sujet fera l’objet d’une réflexion des participants lors de l’Assemblée générale du 22 novembre.

 

En novembre dernier, le Conseil d’administration a accueilli 5 nouveaux administrateurs qui ont contribué à de nouvelles réflexions pour le suivi de certains sujets spécifiques à notre secteur.

 

Je félicite et remercie les membres du Conseil d’administration pour leur excellente collaboration et leur implication au cours de la dernière année.

 

Émilien Bouffard, président

Lévis, le 12 novembre 2019

 

 

 

Dossiers suivis par le Regroupement

 

1.  Prochain nettoyage des berges

Les administrateurs ont débuté leurs réflexions concernant la prochaine édition du nettoyage des berges. La date retenue est le samedi 13 juin 2020. Un Comité de travail sera formé au cours des prochains mois pour planifier et réaliser cette activité. Des bénévoles sont invités à joindre ce Comité de travail. Des démarches devront être entreprises pour avoir un président d’honneur et commanditaire officiel de l’évènement.

 

2.    La Ferme Chapais

 

Des représentants de la Société immobilière du Canada (SIC) ont rencontré M. Emilien Bouffard pour connaitre la vision du Regroupement au sujet de l’avenir de la ferme Chapais. Celui-ci leur a mentionné notre préoccupation particulière pour la partie sud qui touche à la rue St-Laurent et leur a fait part de l’importance de conserver l’aspect public, communautaire et vert de ce lieu. Le mandat de la SIC est d’optimiser la valeur des immeubles non requis possédés par l’état et d’en assurer la vocation du point de vue public. Plusieurs rencontres individuelles ont été réalisées à ce jour. Une consultation grand public devrait avoir lieu en 2020.

 

Nous savons que la raffinerie Jean-Gaulin (Valero) est intéressée à l’acquisition de ce terrain et à en faire un parc additionnel à la ceinture verte entourant leurs installations. Le maire a également émis des communiqués de presse exprimant la volonté de la Ville de devenir propriétaire de ce site exceptionnel qui s’étend sur 40 hectares en plein cœur de la zone urbaine et de faire de la ferme Chapais le plus grand et le plus beau jardin communautaire.

 

Le Regroupement a également contacté messieurs Bernard Jean et Nicolas Bouchard qui ont initié un groupe de réflexion avec divers acteurs de la région concernant la vision et le devenir souhaité de ces terrains. Ces idéateurs partageront leur vision lors de l’Assemblée générale annuelle.

 

 

 

3. Comité de liaison Valero

Au cours de la dernière année, le Regroupement a maintenu la participation du président au Comité de liaison avec la communauté de la raffinerie Jean-Gaulin (Valero).

 

Les membres du Comité de liaison, composé d'une vingtaine de membres, sont invités à assurer un suivi, échanger ou être informés sur les activités de la raffinerie, donner leurs opinions et faire leurs recommandations sur les opérations en cours et les nouveaux projets, suivre le déroulement des activités pendant la réalisation des projets, prendre connaissance des plaintes formulées. Pour ceux qui représentent des groupes de citoyens,  ils sont invités à transmettre des renseignements aux citoyens et aux organismes du milieu et enfin, leur faire connaître ces orientations.

 

 4.  Comité d’embellissement Valero en présence de la Ville de Lévis

Les travaux du Comité d’embellissement ont repris progressivement suite au ralentissement de 2018 ralentis en raison de l’importance que Valero devait accorder à l’arrêt (shut down) de la raffinerie pendant 55 jours au printemps 2018.

 

Au cours de l’hiver, les conduites seront recouvertes d’une pellicule de couleur grège afin de réduire les reflets et d’atténuer la vision de ces conduites au fleuve. Un garde-corps sera installé le long des conduites afin de se conformer aux règles de sécurité, toutefois, ce garde-corps aura un certain effet ornemental sans pour autant obstruer la vue au fleuve.

 

 

5.  Comité de consultation sur la gestion de risque Valero

M. François Bilodeau participe au Comité de consultation sur la gestion de risque Valero. Le rôle des participants à ce comité est de partager leurs préoccupations et leur perceptions de la présence de risques, partager leur perception de la faisabilité des mesures de protection de la population. De plus, ils sont appelés à collaborer à une préparation d’une consultation et d’une communication aux citoyens du plan qui aurait lieu au cours de l’hiver 2020.

 

6.  Baignade au fleuve

 

Il avait été mentionné en 2018 par le Ville que la prochaine étape consistait à réaliser un modèle prédictif de la qualité de l’eau selon l’heure du jour. Ce modèle prédictif devient très important pour s’assurer que la qualité de l’eau permet la baignade. Or, nous n’avons pas eu de suivi concernant l’évolution de ce dossier.

 

7.  Percées visuelles

 

La Ville a réalisé des travaux de percées visuelles à l’automne 2018 qui ont contribué à améliorer significativement la vue au fleuve. Toutefois, le maire avait pris l’engagement de dénouer l’impasse concernant la réalisation de percées visuelles dans le secteur boisé du Domaine Baribeau. Malgré quelques relances faites auprès de M. Steve Dorval, force est de constater qu’aucun suivi n’a été réalisé à ce jour.

 

Il faudra s’assurer que la Ville poursuive un programme d’entretien de ces percées visuelles pour éviter de se retrouver à la case départ comme il y a quelques années où les arbres poussaient allégrement et obstruaient la vue au fleuve.

 

8.  Site de l’ancienne usine L’Hoir 

 

Tel que mentionné dans les rapports annuels précédents, le dénouement de ce dossier est entre les mains de la Ville et du propriétaire du site. Le Regroupement ne peut agir d’avantage si non de répéter annuellement au maire et au conseiller municipal que le Regroupement souhaite toujours l’aménagement d’un parc sur ce site et entre temps, que le propriétaire nivelle le terrain et voit à son entretien. Une nouvelle correspondance a été adressée au maire au printemps dernier.

 

9.  Mise à jour du site Web

Des efforts visant l’amélioration du site se poursuivent. L’adresse est : www.ruesaintlaurent.org

 

10.  Refoulement des égouts

Des refoulements d’égouts se sont produits au cours de l’hiver et du printemps dans le secteur est de la Traverse. Ces refoulements n’arrivaient pas seulement en rapport avec les grandes marées mais aussi lors de fortes pluies.

 

À la Maison Fréchette en avril 2017, deux refoulements ont eu lieu durant de grandes marées, l’un provenant de l’égout pluvial et l’autre de l’égout sanitaire.

 

Une résidente du 5687 rue St-Laurent a contacté le Regroupement pour dénoncer que l’eau monte régulièrement (chaque mois ou chaque pluie forte) dans sa cave depuis 2015. Il n’est pas clair si les refoulements sont dus aux refoulements d’égouts ou à l’infiltration d’eau par les fondations.

 

Il semble que diverses solutions ont été appliquées et que ces refoulements sont en voie d’être réglés. Dossier à suivre…

 

11.  Sécurité à la rencontre de la piste et de la rue près de Riverains – Rivière à la Scie

 

Les haies bordant la piste cyclable à la rencontre de la piste et de la rue près de Riverains – Rivière à la Scie (côté Est) nuisent à la vue des automobilistes pour apercevoir les cyclistes qui devraient tous faire un arrêt obligatoire mais sont portés à l’esquiver. Cette situation revient année après année. Une solution définitive devrait être appliquée pour solutionner définitivement cette situation à risque.

 

12.  Église Ste-Jeanne d’Arc

 

Des administrateurs ont exprimé leurs réflexions concernant le devenir de l’église Ste-Jeanne d’Arc. M. Paul LeBlanc et Mme Karen Goupil, qui possèdent déjà le presbytère, souhaiteraient trouver des partenaires pour acheter et utiliser l’église en partage à des fins culturelles. Le dossier est à suivre…

 

 

  1. Réparation de la rue St-Laurent

 

Le constat de l’état pitoyable de la chaussée et des trottoirs de la rue St-Laurent a été partagé avec M. Steve Dorval. Ce dernier a expliqué qu’il y aura des travaux de réparation de la rue et que des travaux de réfection viendront ensuite mais que la ville doit prioriser les secteurs. Il assure qu’il y a des zones prioritaires sur la rue St-Laurent. Le Regroupement aimerait connaître éventuellement les zones visées.

 

13.  Vitesse excessive dans la grande courbe qui ceinture le parc de l’anse Tibbits

 

La vitesse excessive des véhicules dans la grande courbe qui ceinture le parc de l’anse Tibbits suscite des réflexions des administrateurs. Malgré que la vitesse maximum y soit de 30 km/h, et que des patrouilleurs aient « fait du radar » très souvent cet été, les voitures roulent trop vite dans ce secteur où traversent souvent des enfants et où la visibilité est réduite par la forme courbée de la rue.

 

Des réflexions se poursuivent concernant une demande éventuelle pour l’installation d’un dos d’âne à cet endroit malgré le désagrément du bruit qu’engendrent ces dispositifs ainsi qu’un arrêt obligatoire au croisement de la Côte Rochette.

 

14.  Côte Louis-Fréchette

 

La ville a tenu une séance d’information pour les résidents du secteur qui subiront directement les effets néfastes pendant la période de la rénovation de la Côte Louis-Fréchette. Les travaux ont débuté à la fin de l’été et se poursuivront au cours de la prochaine année.

 

 

15. Démarche visant à honorer la mémoire de l’ancien maire Jean Garon

 

Les administrateurs du Regroupement suggèrent de nommer le parc à l’embouchure de la rivière Etchemin au nom de M. Jean Garon pour honorer sa mémoire et reconnaître son importante contribution au sein de la région. M. Garon demeurait au Domaine Baribeau, voisin du parc, au cours de ses dernières années de vie.

 

 

 

16.  Mur de soutènement au fleuve près de l’usine de pompage

 

Une image vaut mille mots. Le mur de soutènement au fleuve près de l’usine de pompage présente l’usure du temps. Des trous sont observés dans ce mur de bois et risquent de provoquer une érosion et ainsi s’attaquer au parcours des anses. Le Regroupement a transmis ces photos au conseiller M. Dorval.

 

 

 

 

 

 

Les membres du conseil d’administration 2018-2019

 

  • Émilien Bouffard, président

  • Karen Goupil, vice-présidente

  • François Bilodeau, secrétaire

  • Pierre Gouin, trésorier

  • Francine Wellman

  • Dany Pelletier<

  • Benoît Mathieu

  • Marie-Josée Minville

Règlements    généraux

Procès verbal

AGA 2015

Procès verbal

AGA 2016

Procès verbal  AGA 2017

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER